Dominique Lauzon

Autour de « Dehors Dedans »

1. Quels sont les principaux thèmes au cœur de ce recueil ?

L’affirmation de soi représente la démarche la plus lucide de Dehors Dedans.

Chaque aspect de la personnalité d’une personne est touché par l’histoire de sa vie, les événements qui lui sont arrivés tout au long de sa vie, les relations qu’elle entretient avec ses proches, ses parents en tout premier lieu.

Lorsque des blessures affectent profondément la vie d’un individu, comme ici l’inceste, les marques que laisse ce traumatisme atteignent tous les aspects de la construction de son identité. C’est ce que j’ai voulu montrer dans ce recueil.

2. Quelles sont les particularités de votre recueil ?

Dans le cadre de la dénonciation des effets de l’inceste, que j’ai voulu articuler en poésie afin d’être au plus près des émotions, Dehors Dedans est une forme de réappropriation de soi, de ses moyens, de sa vie, en somme, par la victime. Et au premier chef, cette poésie est la représentation la plus valable de cette démarche.

Il faut savoir que parmi les effets les plus délétères causés par ce traumatisme, les difficultés à maîtriser la communication — les codes sociaux, le langage, la gestuelle – arrivent au premier rang.

Par conséquent, l’écriture de la poésie, en tant qu’expression intime de soi, devient en elle-même une partie prenante de la réappropriation de sa vie par la victime.

En mettant en scène un écrivain, un poète, qui réfléchit et présente son art sous cette lumière m’a paru la meilleure façon d’aborder ces questions.

3. En quoi ce livre est-il essentiel ?

Ce recueil est en lui-même l’illustration sans équivoque des difficultés qui se présentent aux auteur-e-s lorsqu’ils et elles font appel à leur moi le plus profond, à cette part la plus secrète ou la moins consciente d’eux-mêmes et d’elles-mêmes, au moment de la création de leurs œuvres.

L’art, et la poésie pour ma part, nous apprend beaucoup sur nous-mêmes, que nous en soyons les créateurs ou les spectateurs, les auditeurs ou les lecteurs des œuvres des autres.

4. Qu’est-ce qui a inspiré l’écriture des poèmes ?

Les récits de vie des victimes d’actes d’agression sexuelle.

5. Suggérez-nous un extrait illustrant l’une ou l’autre de vos réponses.

Victime d’une agressive manœuvre de séduction
il découvre enfin le violent travail
d’un étonnant chacun-pour-soi
dissimulé dans les innombrables replis
des mensonges maternels

Logo

992-A, rue Royale
Trois-Rivières (Québec)
G9A 4H9
Canada

819 840-8492
ecritsdesforges@gmail.com

INSCRIPTION
À NOTRE INFOLETTRE


Un atelier c’est un alambic,

on ajoute, on retranche, et puis
on écoute cela germer et éclore
                       — Gatien Lapointe

La maison bénéficie du soutien du Conseil des Arts du Canada, de la Société de Développement des Entreprises Culturelles du Québec et du Programme d’Aide au Développement de l’Édition du ministère du patrimoine canadien. Avec la participation du Gouvernement du Canada.