À travers l’oeil d’un glacier

À l'intérieur de son premier recueil, Alexandre Trudel nous propose de regarder le monde À travers l'oeil d'un glacier. C'est un parcours qui s'effectue en com pagnie de reptiles, de maladies apocalyptiques au coeur d'une nuit déchirée par l'angoisse.

Très influencé par l'art surréaliste québécois (Léon Bellefleur, Roland Giguère) et la littérature américaine de science-fiction des années 50-60 (Philipe K. Dick, Ray Bradbury), l'auteur réunit une série de sketches poétiques qui retracent les différents tableaux d'une grande noirceur bousculée par le passage d'une comète. Ainsi, la peur et la rage, véhiculées par une atmosphère qui fait directement référence à la guerre froide, créent tour à tour une folie qui se matérialise dans l'attente effroyable d'une attaque nucléaire. Regarder À travers l'oeil d'un glacier, c'est reconnaître le mystère de la violence d'un monde hanté par les étoiles filantes.

« j’ai perdu la tête
dans la chambre froide du désert
cette partie du ciel
où passe souvent les oiseaux
en proie aux mâchoires déboitées
du silence »

 

 

$10.00 + TPS

À l'intérieur de son premier recueil, Alexandre Trudel nous propose de regarder le monde À travers l'oeil d'un glacier. C'est un parcours qui s'effectue en com pagnie de reptiles, de maladies apocalyptiques au coeur d'une nuit déchirée par l'angoisse.

Très influencé par l'art surréaliste québécois (Léon Bellefleur, Roland Giguère) et la littérature américaine de science-fiction des années 50-60 (Philipe K. Dick, Ray Bradbury), l'auteur réunit une série de sketches poétiques qui retracent les différents tableaux d'une grande noirceur bousculée par le passage d'une comète. Ainsi, la peur et la rage, véhiculées par une atmosphère qui fait directement référence à la guerre froide, créent tour à tour une folie qui se matérialise dans l'attente effroyable d'une attaque nucléaire. Regarder À travers l'oeil d'un glacier, c'est reconnaître le mystère de la violence d'un monde hanté par les étoiles filantes.

« j’ai perdu la tête
dans la chambre froide du désert
cette partie du ciel
où passe souvent les oiseaux
en proie aux mâchoires déboitées
du silence »

 

 

Alexandre Trudel est né à Repentigny en 1977. Parmi ses recueils, retenons L'aube à bras ouverts, Masque de taureau, Des robes de baleines, Ode mathématique. Il a obtenu la mention d’excellence du Prix Jacqueline-Déry-Mochon en 2000 et il a été finaliste au prix Nelligan en 2007. Depuis 2004, il consacre son temps à l’écriture et au dessin. 

ISBN : 2-89046-517-9
PUBLICATION : 1999-01-01
LANGUE : français
PAGES : 54
DIMENSIONS : 12,8 x 20,3 x 0,5
STATUT : Disponible