Ciels métissés

L’être humain n’est-il pas toujours fait de l’amalgame de ces paysages qui ont marqué sa vie, des évènements et des gens qu’il a côtoyés et qui ont façonné sa personnalité?

   Même au centre-ville
angle Saint-Laurent et Sainte-Catherine
on est quelque part en Abitibi (…)
Où vont ces fourmis zélées
dans quelle case vont-elles régurgiter
les broutilles de leur enfance
et leurs rêves meurtris

Dans ses poèmes, Louise Desjardins assemble patiemment la longue courtepointe d’une vie de voyages, de musiques entendues, de souvenirs mis bout à bout pour donner sens à hier et à aujourd’hui. Par exemple, à cette patiente route allant de Montréal à Rouyn, qui laisse défiler une suite de petites villes marquant les temps d’arrêt du trajet fait à rebours de la vie de la narratrice abitibienne. Comme « les cartes postales/ de ma mère à la maison/ font le tour du monde/ dans ma tête d’enfant »; comme des bribes de chansons de Gréco, de Barbara ou de Pauline Julien qui ont marqué l’imaginaire de l’adolescente. C’est aussi le père, qui apparaît au détour des années : « à travers le gris des gratte-ciel / et des façades de verre trempé/ il cherche sa ligne d’horizon ».

Voir la suite dans l’onglet DESCRIPTION

 

$15.00 + TPS

1 en stock

Description

L’être humain n’est-il pas toujours fait de l’amalgame de ces paysages qui ont marqué sa vie, des évènements et des gens qu’il a côtoyés et qui ont façonné sa personnalité?

   Même au centre-ville
angle Saint-Laurent et Sainte-Catherine
on est quelque part en Abitibi (…)
Où vont ces fourmis zélées
dans quelle case vont-elles régurgiter
les broutilles de leur enfance
et leurs rêves meurtris

Dans ses poèmes, Louise Desjardins assemble patiemment la longue courtepointe d’une vie de voyages, de musiques entendues, de souvenirs mis bout à bout pour donner sens à hier et à aujourd’hui. Par exemple, à cette patiente route allant de Montréal à Rouyn, qui laisse défiler une suite de petites villes marquant les temps d’arrêt du trajet fait à rebours de la vie de la narratrice abitibienne. Comme « les cartes postales/ de ma mère à la maison/ font le tour du monde/ dans ma tête d’enfant »; comme des bribes de chansons de Gréco, de Barbara ou de Pauline Julien qui ont marqué l’imaginaire de l’adolescente. C’est aussi le père, qui apparaît au détour des années : « à travers le gris des gratte-ciel / et des façades de verre trempé/ il cherche sa ligne d’horizon ».

  Et avec la mère encore, Plaza Saint-Hubert, devant
Des robes strapless
de mères de mariée
des bagues de fiançailles
des flûtes de plastique
des plateaux stainless
des culottes mangeables
des souliers jackés

Rêver sa vie, bien entendu, en particulier lorsqu’un métro cosmopolite nous offre le monde.

 

 

Auteur

Originaire de l’Abitibi, Louise Desjardins est poète, romancière, nouvelliste et traductrice. Elle a fait paraître La vie à mort, une biographie de la chanteuse Pauline Julien. La love, son premier roman, lui a valu le Grand Prix du Journal de Montréal et le Prix des Arcades de Bologne. En poésie,  elle a été finaliste au Prix du Gouverneur général avec La 2e Avenue. Les Écrits des Forges ont publié Silencieux lassos en 2004 et Ciels métissés en 2014.

Information complémentaire

ISBN : 978-2-89645-259-0
PUBLICATION : 2014-04-08
LANGUE : français
PAGES : 78
DIMENSIONS : 20,5 x 12,5 x 0,5
STATUT : Disponible