Sables funambules

Nous connaissions déjà d’Amina Saïd Paysages, nuit friable (Barbare, 1980) qu’on ne pouvait pas ne pas remarquer tant cette voix sortie de la nuit obscure faisait entendre un cri peu ordinaire. Avec Métamorphose de l’île et de la vague (Arcantère, 1985), nous nous rendons compte qu’effectivement l’auteur est un poète de grande qualité. (Sindbad, Rabat)

A. Saïd is an important poet whose muse feels most at home along what the “prière d’insérer” terms “les frontières intérieures”; and what a magnificent itinerary she has traced along these frontiers. (Celfan Review, Philadelphie)

Ses mots souvent vertigineux sont l’équivalent, pour nous, de cette vague salvatrice et de cette île fumante qui n’est autre que la parole. Ils sont justes, authentiques, attachants. (Le Temps, Tunis)

Sa poésie est quotidienne cosmographie et ferveur nervurée ; elle est splendide solitude et solidaire épreuve d’amour. Ces strophes de la méditation marine composent un chaleureux cantique du grand large intérieur. (Kalima, Casablanca)

Amina Saïd nous donne la poésie faite monde à respirer. (Le Matin, Paris)

Née à Tunis en 1953, Amina Saïd vit en France. Enseignante et journaliste, Sables funambules est son troisième recueil de poèmes.

 

$10.00 + TPS

Description

Nous connaissions déjà d’Amina Saïd Paysages, nuit friable (Barbare, 1980) qu’on ne pouvait pas ne pas remarquer tant cette voix sortie de la nuit obscure faisait entendre un cri peu ordinaire. Avec Métamorphose de l’île et de la vague (Arcantère, 1985), nous nous rendons compte qu’effectivement l’auteur est un poète de grande qualité. (Sindbad, Rabat)

A. Saïd is an important poet whose muse feels most at home along what the “prière d’insérer” terms “les frontières intérieures”; and what a magnificent itinerary she has traced along these frontiers. (Celfan Review, Philadelphie)

Ses mots souvent vertigineux sont l’équivalent, pour nous, de cette vague salvatrice et de cette île fumante qui n’est autre que la parole. Ils sont justes, authentiques, attachants. (Le Temps, Tunis)

Sa poésie est quotidienne cosmographie et ferveur nervurée ; elle est splendide solitude et solidaire épreuve d’amour. Ces strophes de la méditation marine composent un chaleureux cantique du grand large intérieur. (Kalima, Casablanca)

Amina Saïd nous donne la poésie faite monde à respirer. (Le Matin, Paris)

Née à Tunis en 1953, Amina Saïd vit en France. Enseignante et journaliste, Sables funambules est son troisième recueil de poèmes.

« notre absence nous définit
et notre solitude

un rêve de terre ouvre
les mots sur la mer

le temps nous rouvre à l’enfance

sculptés d’ombre et de lumière
nous nous tenons visages
à gauche du soleil
comme à côté des épines
la plage des cœurs

de l’espace naît le vide
l’animé
et le silence entre les pages
est souffle
entre les souffles »