Stéphane Despatie

Autour de « Paroles biologiques »

1. Quels sont les principaux thèmes au cœur de ce recueil ?

« Selon moi, les principaux thèmes de Paroles biologiques sont l’engagement, les pertes et les gains qui viennent avec les différents visages de l’engagement, la filiation, les ruptures, la maladie, la dépendance, la perte de l’équilibre, de la raison, la tentation de la mort, les territoires, les fossés de la vie, la reconstruction de l’être. »

2. Quelles sont les particularités de votre recueil ?

« Une sorte de violence, comme la violence de la maladie ou de la dépendance, côtoie une profonde tendresse. Ici, la famille, par exemple, fait ressortir des sentiments apparemment très opposés; on tente de regarder les choses en face sous un éclairage trop puissant pour cacher les défauts. Disons que ce n’est pas un livre réconfortant, mais quelque chose de doux, d’apaisé à défaut d’apaisant, s’y retrouve. »

3. En quoi ce livre est-il essentiel ?

« Il ne l’est pas du tout, et c’est peut-être ça la beauté de la chose. Mais il a été essentiel pour moi de l’écrire. »

4. Qu’est-ce qui a inspiré l’écriture des poèmes ?

« Un matin, je me suis rendu compte que je n’avais plus le choix d’écrire là où ça fait mal. J’ai ressenti le besoin de faire l’exercice de partir de ce que je ne trouvais pas beau à dire, de dire sur papier ce que j’essayais de cacher dans la vie. »

Logo

992-A, rue Royale
Trois-Rivières (Québec)
G9A 4H9
Canada

819 840-8492
ecritsdesforges@gmail.com

INSCRIPTION
À NOTRE INFOLETTRE


Un atelier c’est un alambic,

on ajoute, on retranche, et puis
on écoute cela germer et éclore
                       — Gatien Lapointe

La maison bénéficie du soutien du Conseil des Arts du Canada, de la Société de Développement des Entreprises Culturelles du Québec et du Programme d’Aide au Développement de l’Édition du ministère du patrimoine canadien. Avec la participation du Gouvernement du Canada.