Cuidar lo que nos queda / Cuire ce qu’il nous reste

Traduction espagnole : Blas Roldán

Martin Pouliot suit un parcours méticuleux à travers les choses qui sont essentielles à l'homme et qui en chemin —parfois— perdent de l'importance. Avec le soin d'un attrape-songes, la poésie récupère et se charge des choses qui sont insignifiantes et grandioses, mais qui sont précieuses pour le poète, la poésie et la vie. Et parmi les choses auxquelles Martin veille avec persistance se trouve la poésie.

Martin Pouliot hace un minucioso recorrido por los asuntos que le son esenciales al hombre y que en el camino a veces— van perdiendo importancia. Con el amoroso cuidado de un atrapasueños, la poesía va recuperando y haciéndose cargo de las cosas nimias y grandes que son valiosas al poeta, a la poesía, a la vida. Y entre las cosas que Martin cuida con empeño está la poesía misma.

« il faut se déshabiller
et se regarder sans gêne

extraire nos os en silence
et se désirer dans l'attente de l'aube

“se puede desvestir
y mirar sin genio

extraer nuestros huesos en silencio
y desearse a la espera del alba"con el whiskey
y las luminarias

dos presas sanguíneas
dedicadas a la crueldad de lo cotidiano

 

$10.00 + TPS

Description

Traduction espagnole : Blas Roldán

Martin Pouliot suit un parcours méticuleux à travers les choses qui sont essentielles à l'homme et qui en chemin —parfois— perdent de l'importance. Avec le soin d'un attrape-songes, la poésie récupère et se charge des choses qui sont insignifiantes et grandioses, mais qui sont précieuses pour le poète, la poésie et la vie. Et parmi les choses auxquelles Martin veille avec persistance se trouve la poésie.

Martin Pouliot hace un minucioso recorrido por los asuntos que le son esenciales al hombre y que en el camino a veces— van perdiendo importancia. Con el amoroso cuidado de un atrapasueños, la poesía va recuperando y haciéndose cargo de las cosas nimias y grandes que son valiosas al poeta, a la poesía, a la vida. Y entre las cosas que Martin cuida con empeño está la poesía misma.

« il faut se déshabiller
et se regarder sans gêne

extraire nos os en silence
et se désirer dans l'attente de l'aube

“se puede desvestir
y mirar sin genio

extraer nuestros huesos en silencio
y desearse a la espera del alba"con el whiskey
y las luminarias

dos presas sanguíneas
dedicadas a la crueldad de lo cotidiano

 

 

Auteur

NULL

Information complémentaire

ISBN : 2-89046-928-X
PUBLICATION : 2005-01-01
LANGUE : français-espagnol
PAGES : 112
DIMENSIONS : 13,8 x 21,3 x 0,8
STATUT : Indisponible