Empreintes

rituel incessant

une mise au monde

déjà mise en terre

 

manège infernal

à petit feu

l’agonie planétaire

$15.00 + TPS

Empreintes se situe dans la suite directe du précédent ouvrage de Germaine Beaulieu, Matière crue. La poète y poursuit une réflexion sur les aléas d’un monde divisé, déchiré, en guerre perpétuelle, un univers dans lequel soldats ou conquérants de tout acabit n’ont pas de respect pour la vie et où destruction et commencement sont présentés comme l’envers et l’endroit d’un seul et même élan : la survie.

 

rituel incessant

une mise au monde

déjà mise en terre

 

manège infernal

à petit feu

l’agonie planétaire

 

Placé sous le signe de la maternité perçue en tant que symbole source d’espoir, Empreintes interroge :

 

au ventre

un mal de mère

la peur de chavirer avec

 

des bras enserrent mon cœur

sait-on pourquoi il bat

 

 

Le sens de l’histoire et le développement des collectivités, en toile de fond, ajoutent à cette poésie directe, en prise sur le réel, lui apportant un éclairage singulier et pertinent.

 

 

 

L’auteure.  Poète, romancière et photographe, Germaine Beaulieu a écrit seize recueils depuis 1977. Elle a également fait paraître une série de cartes postales illustrant des poèmes de son recueil De l’absence à volonté.

Poète, romancière et photographe, Germaine Beaulieu vit à Montréal. Elle a écrit un roman Sortie d’elle (s) mutante (1980) ainsi que seize recueils de poèmes dont Empreintes, (2020), Matière crue (2016) et Repères du silence (2013). Elle a également fait paraître une série de cartes postales illustrant des poèmes de son recueil De l’Absence à volonté (1996). Une exposition de photos/poèmes s’est tenue dans différentes villes du Québec à l’occasion du Festival international de poésie de Trois-Rivières. Plusieurs de ses textes sont parus dans diverses revues littéraires notamment: Exit,  Arcade, l’Estuaire, la Nouvelle barre du jour.

Germaine Beaulieu, a cofondé,  avec Hélène Lépine, le Comité Femmes du Centre québécois du P.E.N. international en décembre 2015.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Empreintes”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *