Par la fenêtre

En une série de tableaux parfois surréalistes, Par la fenêtre met en scène le deuil de la
proximité et le parcours des trois membres d’une famille au moment de l’adolescence de
la fille.

$14.00 + TPS

Comme une espèce de théâtre d’ombres, Par la fenêtre, de Nancy R. Lange met en scène différentes représentations féminines en quête d’identité. Dès le premier poème, la narratrice annonce sa démarche :

Vient-on un jour à bout du sentiment de n’avoir aucune valeur ? Immobile, la
main droite posée sur la main gauche, j’attends le signal. Recroquevillé au fond
de la berceuse, mon souffle prend son élan et saute par la fenêtre.

La recherche d’une identité personnelle, hors des normes habituelles qu’on impose aux filles dès l’enfance, est une thématique importante de la poésie de Nancy R. Lange. Poursuivant sur la voie déjà amorcée dans son précédent recueil, Elle est un parc abandonné, l’auteure plonge au cœur d’un dilemme que chaque personnage vient mettre en lumière :

J’ai aménagé un autel.  J’ai laissé des offrandes de plats succulents et de gestes
gratuits sur le comptoir de la cuisine.  L’adolescente viendra peut-être y
grappiller quelque chose en mon absence quand la faim se fera pressante.  Je
ne sais pas de quelle façon je serai lue.

Ainsi mis en lumière, les personnages de la mère, de la fille et de l’adolescente, mais aussi de l’enfant et de l’adulte viennent provoquer réflexions et remises en question en révélant les paramètres de toute vie : chacun de son côté aussi bien que tous ensemble, ils mettent en perspective des choix, des événements déterminants pour comprendre et avancer en âge, évoluer, comme la narratrice elle-même le laisse entendre.

 

La poète Nancy R. Lange est originaire de Montréal. Elle a publié dans diverses revues au Québec et à l’étranger. Elle a collaboré plusieurs fois avec des créateurs en arts visuels, sculpteurs, joaillers, peintres, photographes et certaines œuvres en résultant sont exposées dans des musées au Québec et aux États-Unis. Elle a monté des spectacles sur scène avec des chorégraphes, des musiciens et des chanteurs. Elle a été scripteure pour la radio de Radio-Canada.

Ses recueils les plus récents aux Écrits des Forges sont : Au seuil du bleu (2010), Halcon Hembra / Femelle faucon, un livre bilingue (français et espagnol du Mexique) présentant la traduction de son premier recueil paru aux Forges en 2012, et Elle est un parc abandonné, édité en 2016.

 

ISBN : 978-2-89645-369-6
PUBLICATION : 2019-03-26
LANGUE : français
PAGES : 56
DIMENSIONS : 20.4 x 12.7 x 0.5
STATUT : Disponible

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Par la fenêtre”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *