Zachary Richard

Autour de « Zuma 9 »

1. Quels sont les principaux thèmes au cœur de ce recueil ?

La fertilité de la terre, la magie des animaux, la clarté de la solitude, l’initiation et la renaissance, l’extase de la danse et le travail commun de la tribu. 

2. Quelles sont les particularités de votre recueil ?

Nourri par deux traditions :  l’orientale et surtout japonaise et l’occidentale, surtout celle des Beats, donc nécessairement contestataire.

4. Qu’est-ce qui a inspiré l’écriture des poèmes ?

Vaste question.  Mais pour le rendre à son essentiel, deux choses : le “satori”, c’est-à-dire l’éveil provoqué par la nature et, ensuite, l’émotion et surtout le sentiment de perdre, soit en amour, soit en société.

5. Suggérez-nous un extrait illustrant l’une ou l’autre de vos réponses.

Lisant Lin Ling

     L’éloge de l’Ivresse

          sur la fin de cette année.

 

Assis dehors,

     le crépuscule qui avance

           comme les nuages du sud

plein de vapeur

     et de chaleur

          alarmante.

 

Une saison à l’envers

     l’hiver naufragé

          sur des rives lointaines.

 

Le vent apporte une promesse

     de pluie. Cette nuit peut-être

          qu’elle sera livrée.

 

En attendant on boit du thé,

     le vent nous caressant la peau

          avec sa douce main.

 

6. Contez-nous une anecdote concernant l’écriture de votre recueil.

J’ai un journal d’artiste, un cahier que je tiens depuis 1972.  J’en suis à mon 26e.  Rempli de dessins, de poèmes et de chansons, ce journal est l’essentiel de ma valise de voyageur.  Quand j’ai assez de chansons, je fais un album. Quand j’ai assez de poèmes, je publie un recueil. Ce n’est pas plus compliqué que ça. Le processus est en trois étapes pour ce qui est des chansons comme de la poésie : Le premier jet, suivant l’inspiration, ensuite je transpose sur une machine. À l’époque c’était une machine à écrire et maintenant un ordinateur. L’étape finale est la finition, les derniers gestes, les dernières corrections.  Je ne suis pas un auteur discipliné.  Je prends ça quand ça passe.  

Logo

992-A, rue Royale
Trois-Rivières (Québec)
G9A 4H9
Canada

819 840-8492
ecritsdesforges@gmail.com

INSCRIPTION
À NOTRE INFOLETTRE


Un atelier c’est un alambic,

on ajoute, on retranche, et puis
on écoute cela germer et éclore
                       — Gatien Lapointe

La maison bénéficie du soutien du Conseil des Arts du Canada, de la Société de Développement des Entreprises Culturelles du Québec et du Programme d’Aide au Développement de l’Édition du ministère du patrimoine canadien. Avec la participation du Gouvernement du Canada.