Des murmures de fantômes

Le hockey fait partie de notre imaginaire et de notre culture. Pourtant, relativement peu d'oeuvres y consacrent une importance comparable à la place qu'il occupe dans notre réalité. La poésie, certes, s'avère un lieu privilégié pour explorer cet univers mythique.

Des murmures de fantômes est le second recueil que le poète Bernard Pozier, né à Trois-Rivières en 1955, consacre à ce sport. Les poètes chanteront ce but (Écrits des Forges, 1991) avaient lancé déjà les mots sur la glace et dans les coins, sous les célèbres couleurs bleu-blanc-rouge.

Des murmures de fantômes prend le relais pour poursuivre l'exploration des moindres recoins et secrets de l'univers à la fois concret et féérique de notre sport national. Sur le glacé de la page, s'inscrivent toutes les arabesques de nos espoirs, de nos peines, de nos démesures et de nos petits triomphes. C'est à la fois le lieu de l'enfance et de tous les destins d'hommes à travers les rites et les rythmes, les gloires et l'anonymat, la sueur et le champagne. Cette fois, l'or, le blanc et le noir sont les couleurs à l'affiche…

« comme un ourson sur la glace
parfois patiner des quatre pattes
dans l’espace immaculé
pour ne pas toujours marcher
dans les beiges raquettes de la réalité
aux cendres de la glace »

 

 

 

$10.00 + TPS

Le hockey fait partie de notre imaginaire et de notre culture. Pourtant, relativement peu d'oeuvres y consacrent une importance comparable à la place qu'il occupe dans notre réalité. La poésie, certes, s'avère un lieu privilégié pour explorer cet univers mythique.

Des murmures de fantômes est le second recueil que le poète Bernard Pozier, né à Trois-Rivières en 1955, consacre à ce sport. Les poètes chanteront ce but (Écrits des Forges, 1991) avaient lancé déjà les mots sur la glace et dans les coins, sous les célèbres couleurs bleu-blanc-rouge.

Des murmures de fantômes prend le relais pour poursuivre l'exploration des moindres recoins et secrets de l'univers à la fois concret et féérique de notre sport national. Sur le glacé de la page, s'inscrivent toutes les arabesques de nos espoirs, de nos peines, de nos démesures et de nos petits triomphes. C'est à la fois le lieu de l'enfance et de tous les destins d'hommes à travers les rites et les rythmes, les gloires et l'anonymat, la sueur et le champagne. Cette fois, l'or, le blanc et le noir sont les couleurs à l'affiche…

« comme un ourson sur la glace
parfois patiner des quatre pattes
dans l’espace immaculé
pour ne pas toujours marcher
dans les beiges raquettes de la réalité
aux cendres de la glace »

 

 

 

Né en 1955, à Trois-Rivières (Québec), d’un père français et d’une mère québécoise, Bernard Pozier publie de la poésie depuis 1976. Professeur de littérature au Collège Joliette-De Lanaudière, il a participé à la fondation des revues APLM, Arcade et La poésie au Québec (revue critique annuelle). Depuis 1985, il est directeur littéraire des Écrits des Forges, maison d’édition exclusivement consacrée à la poésie. En 2012, il a reçu la Médaille de la Reconnaissance de l’État d’Aguascalientes au Mexique pour l’ensemble de ses travaux d’écriture, de traduction et de diffusion de la poésie mexicaine au Québec et, en 2013, le premier prix de calaveritas du Consulat du Mexique à Montréal.

 

ISBN : 2-89046-443-1
PUBLICATION : 1997-01-01
LANGUE : français
PAGES : 76
DIMENSIONS : 12,8 x 20,3 x 0,6
STATUT : Disponible